Ces tenues de cinéma qui m’ont brûlé la rétine

Pondu par MarinaBne

Parce que la mode n'intervient pas que dans notre quotidien, mais envahit aussi l'univers du cinéma, retour aujourd'hui sur ces héros qui auraient bien besoin d'un rendez-vous avec Cristina Cordula.

Le cinéma regorge de fringues toutes plus inspirantes les unes que les autres. De la parfaite petite robe noire d'Audrey Hepburn de Diamants sur canapé à la chemise blanche androgyne d'Uma Thurman dans Pulp Fiction en passant par la robe blanche de Marilyn Monroe qui s'envole et la petite culotte rose de Scarlett dans Lost in Translation, les tenues cultes ne manquent pas au cinéma. Mais parfois, les costumiers se trompent de poudre blanche en faisant des cookies sont un peu surmenés et nous pondent des looks qui ont peu de chances de figurer un jour dans les pages du magazine Vogue. Encore que...

La veste du Driver

Je suis consciente de jouer avec ma vie tant les fans de Ryan Gosling sont légion. Je les soupçonne de hanter l'Internet, jour et nuit, à le recherche de tout ce qui pourrait nuire à la réputation de leur héros. Malgré tout, je vous l'avoue : à mon avis, cette veste en satin argenté rebrodée d'un scorpion ne mérite pas mieux que de figurer dans les pages mode de Tuning Magazine, quelque part entre les plaquettes de frein en diamant et le liquide de refroidissement à la fraise.

Ben Stiller dans La famille Tenenbaum

Enfant, Chas Tenenbaum est un génie de la finance, qui porte chaque jour le même costume soigné. Vingt-cinq ans (et un deuil) plus tard, c'est un adulte névrosé, persuadé que le danger peut frapper à n'importe quel instant. Toujours prêts à fuir, dans le cas où ils tomberaient nez-à-nez avec un coureur olympique décidé à les assassiner, ses deux fils et lui portent en permanence cette tenue de jogging en polyamide rouge. Heureusement pour Chas, le ridicule, lui, ne tue pas.

Le tailleur rose bonbon de Dolorès Ombrage (Harry Potter)

Bien entendu, c'est d'abord au génie de J.K Rowling que nous devons l'idée du look de Dolorès Ombrage. Difficile toutefois de ne pas être traumatisée quand on aperçoit pour la première fois la jumelle diabolique de Michou. Méfiez-vous des apparences les Madz', Dolorès Ombrage est la preuve qu'on peut ressembler à une innocente mémé à chats et fricoter avec les forces du Mal... vestimentaire.

La collection de marcels de Patrick Chirac (Camping)

Il serait complètement injuste de négliger le cinéma hexagonal dans cette série de looks WTF. En effet, quel plus bel hommage à la haute couture française que les débardeurs portés par le personnage de Frank Dubosc dans Camping ? Ces t-shirt sans manches, qui portent à merveille leur nom de « marcel », sont affublés de messages cryptiques sur des fonds colorés jusqu'alors inédits.

Les tenues d'Orange Mécanique

Alex Delarge et ses potes, ou les délinquants les plus surévalués de l'histoire du cinéma. Qui pourrait prendre au sérieux ces quatre adolescents à l'entrejambe moulée de coquilles protège-coquillette ? Certainement pas moi.

Les costumes en velours d'Austin Powers

Qui n'a jamais fantasmé sur la classe à l'anglaise du smoking de James Bond ? À défaut de pouvoir rencontrer Daniel Craig à tous les coins de rues, vous pouvez vous rabattre sur son double maléfique et très voyant : Austin Powers. À part évoquer une aubergine nappée de crème chantilly (rapport à la couleur violette et à sa petite collerette blanche), le costume en velours d'Austin Power a au moins le mérite de tenir chaud sous le climat anglais. Prends ça, James Bond.

Le chapelier Wonka fou d'Alice au Pays des Merveilles

J'ai le même souci avec Johnny Depp et Tim Burton qu'avec Ryan Gosling. Je n'ose que rarement faire mon coming-out et avouer que je ne les apprécie pas. Cela dit, je pense que tout le monde comprendra pourquoi je classe son costume de chapelier fou très haut dans mon classement des tenues les plus WTF du ciné. Savant mélange d’un kilt écossais, de restes d’un déguisement de carnaval et de chaussettes rayées qui me filent le bourdon, le costume de Johnny Depp ressemble plus à une punition divine qu’à un vrai costume de cinéma.

Hansel dans Zoolander

D'une part parce qu'il aurait été injuste de citer Ben Stiller deux fois mais aussi parce que son look déjanté de hippie surfeur vend du rêve par paquets de douze. Zoolander est un film parodique sur la mode qu'il vaut mieux regarder en portant des lunettes de soleil, pour ne pas finir aveuglée par la veste violette, ou le pantalon imitation peau de serpent de Hans. Un look si bestial que mes yeux en pleurent encore des larmes de sang.

Ruby Rhod dans Le Cinquième élément

Le clou du spectacle, l'apogée du sadisme rétinien, le Golden Globe du costume le plus WTF est donc attribué à Chris Tucker pour son rôle d'animateur radio complètement déjanté dans Le Cinquième élément, puisqu'il cumule une merveilleuse combinaison imprimée léopard (soooo 2008, OKAY ?) à l'encolure plus large que les Champs Elysées et un sceptre, orné lui aussi d'un très seyant motif léopard. Mention spéciale au coiffeur qui a réussi cette splendide banane, à la fois jaune et spongieuse, qui n'est pas sans évoquer un bigoudi géant. Ou le rejeton chelou de l'accouplement d'une licorne et d'un léopard.

Sur ce, je vous laisse réviser vos classiques, ou me soumettre vos propositions de costumes WTF. Moi, je vais me désinfecter les yeux à l'eau de Javel.

Partage sur les réseaux sociaux & viens réagir sur le forum !

Je ne suis pas celleque vous croyez

Identifie-toi pour accéder à tes infos...
Tu es nouvelle ?
Rejoins-nous, on t'aime déjà !

Inscris-toi !

Plein plein plein de choses à voir et à dire ? Viens donc, clique, bouge ta souris, ça ne coute rien et c'est merveilleux.

S'inscrire

Connecte-toi !

La phrase des fois con, des fois pas

"Je courais toujours pour aller partout, mais je ne pensais pas pour autant que ça allait me mener quelque part." (Forrest Gump)

Propose la tienne

 

madmoiZelle est une marque déposée. madmoiZelle, un magazine qu'on pourrait croire qu'il s'écrit mademoiselle, mais en fait, non. © 2005-2012 ALJ AGENCY / Site by Colorz